Résultats globaux

Si les technologies numériques transforment la mobilité et viennent répondre à de nouveaux enjeux (intermodalité, nouvelles mobilités…), elles ne le font ni au même rythme ni de la même manière dans ce tour d’horizon du globe.

Villes concernées

L’étude a été menée dans 37 zones urbaines de 15 pays :

  • Allemagne : Düsseldorf, Cologne
  • Argentine : Buenos Aires
  • Australie : Sydney, Melbourne, Brisbane, Perth, Newcastle
  • Belgique : Bruxelles
  • Canada : Montréal, Toronto
  • Chine : Pékin, Wuhan, Shanghai
  • Danemark : Copenhague, Aarhus
  • États-Unis : Nouvelle Orléans, Boston, Las Vegas, Los Angeles
  • France : Paris, Lyon
  • Inde : Bombay, Delhi, Hyderabad
  • Norvège : Bergen, Oslo
  • Pays-Bas : Amsterdam, Rotterdam
  • Qatar : Doha
  • Royaume-Uni : Manchester, Londres, Cardiff, Leeds, Glasgow
  • Suède : Stockholm, Göteborg

Technologies : quels usages et quels comportements mondiaux ?

Des technologies très largement répandues

89 % des personnes interrogées sont équipées d’un smartphone. Le taux d’équipement s’élève même à 98 % en Chine.

70 % des répondants disposant d’un smartphone utilisent une application de transport ou de cartographie au moins une fois tous les mois. Ces détenteurs de smartphones utilisent leurs mobiles au moins une fois par mois pour consulter les réseaux sociaux (68 %), des cartes (59 %) et des applications bancaires (58 %).

3 applications de transport sont utilisées en moyenne, au moins une fois par semaine pour consulter des cartes (61 %), rechercher le meilleur itinéraire (53 %), consulter l’horaire du prochain départ (46 %), rechercher des horaires (45 %) et être informé directement via des notifications (45 %).

Loading...

La fracture numérique perdure

Les oubliés du digital représentent une part non négligeable de la population :

20 % des répondants se déclarent « offline* ». C’est notamment le cas d’un tiers des interrogés à Rotterdam (33 %).

* Offline : possesseurs d’un téléphone portable ou d’un smartphone qui s’en servent uniquement pour communiquer (téléphoner, envoyer des messages) et éventuellement prendre des photos.

Loading...

Loading...

L’assistance vocale : un nouveau service qui émerge mais à l’utilisation hétérogène

Une personne sur 4 (26 %) a déjà utilisé l’assistance vocale pour une recherche d’information. C’est plus d’une personne sur 3 (36 %) chez les moins de 25 ans.

30 % des utilisateurs hebdomadaires des transports publics y ont déjà eu recours.

Les écarts sont considérables selon les pays : l’assistance vocale a déjà été utilisée par 55 % des interrogés à Delhi, 44 % à Boston, 23 % à Paris ou Lyon et 8 % à Amsterdam.

Loading...

Loading...

 

L’utilité de la technologie reconnue mais des inquiétudes subsistent

32 % des personnes interrogées se déclarent « digimobiles* ». 92 % d’entre elles voient la technologie comme essentielle pour simplifier leurs trajets.
48 % des répondants pensent pourtant qu’ils pourraient bientôt être dépassés par celle-ci. 71 % sont également inquiets de l’usage qui est fait de leurs données par les entreprises.

* Digimobiles : personnes qui possèdent un smartphone, ultra-connectées, complètement à l’aise avec celui-ci et l’utilisant pour tout ou presque tout.

Loading...

Loading...

Loading...

Habitudes de mobilité dans les grands centres urbains

Des rythmes de travail et des motifs de trajets variés

Plus d’une personne sur deux (54 %) déclare que les jours de la semaine où elle travaille ou étudie changent tout le temps ou occasionnellement, avec des réalités variables : 26 % des Américains déclarent avoir un rythme de travail ou d’études changeant tout le temps ou occasionnellement d’une semaine à l’autre contre seulement 9 % des Chinois. Les motifs de déplacements au moins une fois par semaine autres que les trajets domicile/travail ou domicile/études sont le shopping (36 %), les visites de famille (22 %) et le sport et/ou les activités culturelles (17 %).

Loading...

Loading...

L’intermodalité et multimodalité : une réalité pour la grande majorité des usagers

72 % des usagers des transports publics (au moins une fois par mois) utilisent systématiquement ou presque, ou occasionnellement, un autre moyen de transport pour rejoindre le réseau de transport qu’ils utilisent.

62 % des répondants déclarent utiliser des modes de transport différents à l’aller et au retour du même trajet tandis que 57 % changent d’un jour sur l’autre.

Loading...

Loading...

Loading...

Loading...

Loading...

Impact de la technologie sur la mobilité urbaine

Qui sont les utilisateurs de nouvelles mobilités* ?

38 % des personnes interrogées utilisent déjà les nouvelles mobilités* au moins une fois par mois (c’est le cas pour 77 % des personnes interrogées en Chine contre seulement 26 % en Scandinavie). Il s’agit de personnes dont le rythme de travail/études change tout le temps ou occasionnellement (66 %) ou travaillant le dimanche (51 %).

* Nouvelles mobilités : voiture de transport avec chauffeur (VTC), vélo électrique, covoiturage, autopartage, trottinette, Segway, monoroue, hoverboard, etc.

Loading...

Loading...

La marche, la plus ancienne des nouvelles mobilités

La marche à pied est le moyen de déplacement le plus utilisé avant les transports publics dans presque toutes les villes (59 %). De ce fait, l’amélioration des infrastructures piétonnes constitue l’une des plus fortes attentes en matière de priorités d’actions dans les agglomérations (43 %).

Loading...

Quelles attentes globales concernant les transports en commun ?

45 % des personnes interrogées espèrent une plus grande fréquence de passage des transports en commun, y compris le week-end et le soir, tandis que 40 % demandent une amélioration de leur confort (siège, air conditionné, etc.).

Loading...

Loading...

La technologie : facteur de fluidité et de simplicité

Globalement, 83 % des interviewés pensent que les technologies jouent un rôle essentiel pour simplifier leurs déplacements, que ce soit pour choisir le bon mode de trajet ou tout simplement pour en optimiser la durée ! Une opinion encore plus marquée auprès des digimobiles (92 %).

Contact

Envie d’en savoir plus sur l’étude et Keolis ?
Contactez-nous.