Enseignements clés

Retrouvez l’ensemble des enseignements et indicateurs clés issus d’une sélection des études de Keoscopie. Au programme, les rythmes de vie des Français, l’évolution des comportements vis-à-vis du digital, un focus sur la mobilité à l’échelle des territoires français, ainsi qu’un regard sur les individus utilisant les transports en commun et comment intégrer toutes les fragilités des voyageurs.

Rythme•s de vie

de la photo au film

Avec la désynchronisation des rythmes de vie, planifier efficacement des services de mobilité nécessite de distinguer les flux (volume de déplacements) des bénéficiaires (voyageurs différents transportés). En complément de l’analyse des données billettiques, Keoscopie a conduit une série d’études sur les modes de vie des Français portant sur 5 500 personnes de 15 à 85 ans.

Déplacements

Observer sur une semaine,
c’est mieux

Les analyses classiques des déplacements sur une journée sont essentielles pour dimensionner une infrastructure de transport. Mais elles ne permettent pas de connaître le nombre réel de bénéficiaires d’un service ou d’un équipement à l’échelle d’un territoire. C’est pourquoi Keoscopie a suivi sur sept jours les activités, détaillées par motifs, de 5 500 personnes. Avec la désynchronisation des rythmes de vie, l’année est moins que jamais une succession de jours types qui se ressembleraient.
1 000 abonnés
sur un réseau
après 21h
=
12 000 abonnés
différents sur un mois
après 21h

Chaque jour,
7%
des Français effectuent une démarche médicale
Ils sont
28%
sur une semaine à éffectuer une démarche médicale

Digital

Suivre l’évolution
des comportements

La technologie transforme la manière de se déplacer, mais aussi les modes de vie et de consommation. Bien que facilitatrice du quotidien, elle peut aussi être un frein à la mobilité pour certains. Deux ans après une première enquête, Keoscopie a réinterrogé les Français sur leurs usages, opinions et attentes vis-à-vis du digital.
plus de
2 / 3
Français citadins s’inquiètent de l’utilisation qui peut être faite de leurs données personnelles
73%
anticipent qu’ils pourraient être dépassés par la rapidité de l’évolution technologique

Le digital

simplifie la vie mais…

Conduite auprès de personnes de plus de 15 ans vivant dans des agglomérations du plus de 20 000 habitants, l’étude de Keoscopie sur les usages du digital montre que les citadins apprécient son utilité tout en étant vigilants sur certains aspects. Ces enseignements invitent les opérateurs de transports à adopter une relation client multicanale et à maintenir une interaction humaine pour le conseil et les demandes les plus complexes.

Territoires

Décrypter global et
comprendre local

Avec l’évolution des modes de vie, les déplacements non liés au travail ou aux études se développent. Cependant, les trajets contraints restent trop souvent la seule façon d’appréhender la mobilité sur un territoire. Pour parvenir à une vision exhaustive des déplacements à l’échelle d’un bassin de vie, Keoscopie exploite depuis 2015 les traces mobiles anonymisées des téléphones portables.

Les traces mobiles

pour aller au-delà 
du flux domicile-travail

En 2018, Keoscopie a étudié les traces mobiles à différentes échelles, pour les territoires de la Bretagne, du Centre et des Pays de la Loire. L’étude des traces mobiles montre que seuls 4 % des Lavallois qui se déplacent à Rennes chaque mois le font pour un travail régulier. Autre enseignement souvent observé : l’attractivité également exercée par les « petites » villes sur les « grandes ».
Laval
Rennes
Selon l’insee

400 personnes par jour se déplacent pour leur travail depuis le secteur de Laval vers le noyau urbain de Rennes Métropole

Laval
Selon les traces mobiles

1 000 personnes par jour se déplacent tous motifs confondus

Rennes
Laval
Rennes
3 600
personnes différentes par semaine
6 000
personnes différentes par quinzaines
10 800
personnes différentes par mois

Individu•s

Intégrer toutes les fragilités

Keoscopie ausculte les besoins des Français en mobilité, y compris ceux confrontés à des fragilités invisibles qui n’entrent pas dans le champ d’application de la « loi handicap » de février 2005. Pour mieux comprendre ces difficultés, plusieurs études qualitatives ont été initiées. En 2018, l’Observatoire a analysé les effets de l’âge.
30 M
de Français en situation de fragilité dans leur mobilité
80 à 90 %
des fragilités sont « invisibles »

Les conséquences

de l’allongement de la durée de vie

L’étude qualitative de Keoscopie éclaire sur le mécanisme qui conduit les fragilités liées à l’âge à demeurer invisibles aux yeux de tous. Par souci de ne pas laisser transparaître leur fragilité, la majorité des personnes de 55 à 85 ans interrogées déclarent ne pas rencontrer de problèmes dans leur mobilité, ou les minimisent. Elles se disent d’ailleurs très satisfaites des réseaux de transport public. Pour autant, la sénescence (c’est­-à-­dire les processus du vieillissement) n’en génère pas moins une mobilité sous contrainte, avec une multitude de difficultés à surmonter.

International

Découvrez nos études internationales qui analysent les habitudes de déplacement, l’usage des nouvelles technologies, et les modes de vie à travers le monde

Keoscopie International

6 600 personnes interrogées en ligne, utilisatrices ou non des transports en commun.

37 métropoles et 15 pays sur 4 continents

World mobility report

13 smart cities

12 pays sur 5 continents